forums actualites

forums Orange Tous les débats du moment

Normal
Hier soir le débat sur la 2 avec Marine le Pen

résultat des votes: réponses : 3 | lectures : 530
Il me semblait qu'un débat sur un programme Présidentiel devait être quelque chose de sérieux. A quoi avons-nous assisté ? Si le début de l'émission a été correct et si Marine le Pen a pu expliquer des éléments de son programme, petit à petit le débat a dérapé et il est devenu un pugilat verbal. Voilà qu'une intervenante essaie d'opposer M.le Pen à son père; voilà qu'un intervenant fait ressortir quelques phrases qu'elle a échangées avec Jean-Luc Mélenchon après une émission, laissant entendre une certaine amitié.Voilà que Pujadas y va de quelques petites piques  Voilà la représentante des écolos qui inonde l'émission d'une leucorrhée verbale avec des phrases se bousculant tellement que ses propos étaient par moment incompréhensibles. Et le clou de l'émission a été le face à face de deux" examinateurs" avec M.le Pen : une journaliste qui, paraît-il, fait son beurre avec son livre sur M.le Pen dont le nom est écrit en grand sur la couverture de l'ouvrage, pour mieux attirer les lecteurs sans doute, et un journaliste qui ne cessait de porter l'estocade. Et une M.le Pen gardant, face à ces attaques, son sang-froid et même son sourire, ce qui dénote une grande force de caractère. En conclusion, les intervenants n'ont pas fait le poids face à une personnalité politique de cette trempe. Quant à l'émission, elle m'a déçue. 
signaler au modérateur
Voter:
 
 
 
 

Publier sur:

Il me semblait qu'un débat sur un programme Présidentiel devait être quelque chose de sérieux. A quoi avons-nous assisté ? Si le début de l'émission a été correct et si Marine le Pen a pu expliquer des éléments de son programme, petit à petit le débat a dérapé et il est devenu un pugilat verbal. Voilà qu'une intervenante essaie d'opposer M.le Pen à son père; voilà qu'un intervenant fait ressortir quelques phrases qu'elle a échangées avec Jean-Luc Mélenchon après une émission, laissant entendre une certaine amitié.Voilà que Pujadas y va de quelques petites piques  Voilà la représentante des écolos qui inonde l'émission d'une leucorrhée verbale avec des phrases se bousculant tellement que ses propos étaient par moment incompréhensibles. Et le clou de l'émission a été le face à face de deux" examinateurs" avec M.le Pen : une journaliste qui, paraît-il, fait son beurre avec son livre sur M.le Pen dont le nom est écrit en grand sur la couverture de l'ouvrage, pour mieux attirer les lecteurs sans doute, et un journaliste qui ne cessait de porter l'estocade. Et une M.le Pen gardant, face à ces attaques, son sang-froid et même son sourire, ce qui dénote une grande force de caractère. En conclusion, les intervenants n'ont pas fait le poids face à une personnalité politique de cette trempe. Quant à l'émission, elle m'a déçue. 
...Lire la suitePar : profil expiré le : 24/06/2011 à 09h41
Même constat toinette.Il ne fait aucun doute que ce débat biaisé était prémédité par Fr2.Le choix des intervenants qui avaient semble t-il des rancoeurs personnelles, contre M. Le Pen n'avaient pas leur place dans ce débat, destiné à aborder les questions suceptibles d'éclairer les Français, dans des domaines autres que le réglement de compte.
signaler au modérateur
Voter:
Depuis six mois, la présidente du FN menaçait d'éjecter Nicolas Sarkozy du premier tour, ravivant le souvenir du 21avril 2002.
.
Un resserrement observé par de nombreux instituts de sondage et qui semble s'inverser puisque Le Pen recule à 16% et Sarkozy remonte à 23 ou 24% suivantles configurations.
.
«Elle a multiplié les annonces totalement peu crédibles sur son programme économique etles Français s'en rendent compte», glisse un député de la majorité qui estimequ'à force de se recentrer, Le Pen «s'est banalisée».
.
Un sondage CSA effectué les 20-21 juin pour BFM TV/RMC/20 Minutes donne laprésidente du FN à 16% d'intentions de vote, en baisse de 3 à 4 points parrapport à mai.
signaler au modérateur
Voter:
Depuis six mois, la présidente du FN menaçait d'éjecter Nicolas Sarkozy du premier tour, ravivant le souvenir du 21avril 2002.
.
Un resserrement observé par de nombreux instituts de sondage et qui semble s'inverser puisque Le Pen recule à 16% et Sarkozy remonte à 23 ou 24% suivantles configurations.
.
«Elle a multiplié les annonces totalement peu crédibles sur son programme économique etles Français s'en rendent compte», glisse un député de la majorité qui estimequ'à force de se recentrer, Le Pen «s'est banalisée».
.
Un sondage CSA effectué les 20-21 juin pour BFM TV/RMC/20 Minutes donne laprésidente du FN à 16% d'intentions de vote, en baisse de 3 à 4 points parrapport à mai.
...Lire la suitePar : profil expiré le : 24/06/2011 à 10h40
En 2002 Jean-Marie le Pen était donné seulement à 12%.Pourtant, les socialos ont tous chialé au lendemain du premier tour.
signaler au modérateur
Voter:
 
 
 
 

Publier sur:

nouveau lecture seule humeur du sujet recommandé par Orange
Pour participer aux forums Orange

Vous devez être identifié et posséder un pseudo