forums actualites

forums Orange Tous les débats du moment

Normal
41 ans et 94 ans de réflexion!

résultat des votes: réponses : 30 | lectures : 437
Tout est bon pour créer une polémique! Cinquante ans après la signature des Accords d'Evian et du cessez-le-feu, le 19 mars 1962, le débat resurgit, opposant notamment des représentants des rapatriés et harkis à des associations d'anciens combattants.. En effet, «si le 19 mars évoque la joie du retour des militaires français dans leur famille, il marque également l'amorce d'un drame pour les rapatriés, contraints au déracinement, et le début d'une tragédie pour les harkis, massacrés dans les semaines qui suivirent, au mépris des accords d'Evian». Des soldats de l'armée française, leurs familles ainsi que la communauté pied-noir ont, suite au cessez-le-feu, connu un véritable calvaire». Ces associations défendent la date du 5 décembre, fixée «officiellement» en 2003, (quarante et un ans ans de réflexion!) pour rendre hommage aux morts de la guerre d'Algérie. Le 5 décembre ne correspond à aucun événement connu de la guerre d'Algérie, mais c'est la date de l'inauguration, en 2003 par le Président Jacques Chirac, du monument national érigé quai Branly à Paris à la mémoire de tous les soldats morts en AFN de 1952 à 1962. Au contraire, la Fédération nationale des anciens combattants d'Algérie, Maroc, Tunisie (Fnaca) défend quant à elle la date anniversaire du cessez-le-feu du 19 mars 1962 pour rendre hommage aux 30000 soldats français, «pour la plupart des appelés», tombés en Afrique du nord.

La polémique prendra fin lorsque les mémoires humaines capables d'évoquer cette guerre inutile et meurtrière, auront disparu. Mais ça occupe les vivants de penser aux Morts!

Mais les dates des «cessez le feu» ou des inaugurations de monuments commémoratifs, ne marquent pas la fin d'hostilités et de leurs conséquences.

Il me souvient, dans mon enfance, de tous ces mutilés, estropiés, gueules cassées, unijambistes, gazés à l'ypérite, qui continuaient des années après, dans une souffrance incessante, à vivre «Leur Guerre» de 1914-18. Pendant combien d'années?

Mais voilà que le comble de la stupidité vient d'être atteint, ces jours derniers.

Un pauvre bougre fusillé «pour l'exemple» en 14-18 vient d'être... réhabilité!

Alors 19 mars ou 5 décembre, peu importe. Les guerres ne cessent pas le jour où les Etats-Majors décident que les armes doivent se taire!
signaler au modérateur
Voter:
 
 
 
 

Publier sur:

Tout est bon pour créer une polémique! Cinquante ans après la signature des Accords d'Evian et du cessez-le-feu, le 19 mars 1962, le débat resurgit, opposant notamment des représentants des rapatriés et harkis à des associations d'anciens combattants.. En effet, «si le 19 mars évoque la joie du retour des militaires français dans leur famille, il marque également l'amorce d'un drame pour les rapatriés, contraints au déracinement, et le début d'une tragédie pour les harkis, massacrés dans les semaines qui suivirent, au mépris des accords d'Evian». Des soldats de l'armée française, leurs familles ainsi que la communauté pied-noir ont, suite au cessez-le-feu, connu un véritable calvaire». Ces associations défendent la date du 5 décembre, fixée «officiellement» en 2003, (quarante et un ans ans de réflexion!) pour rendre hommage aux morts de la guerre d'Algérie. Le 5 décembre ne correspond à aucun événement connu de la guerre d'Algérie, mais c'est la date de l'inauguration, en 2003 par le Président Jacques Chirac, du monument national érigé quai Branly à Paris à la mémoire de tous les soldats morts en AFN de 1952 à 1962. Au contraire, la Fédération nationale des anciens combattants d'Algérie, Maroc, Tunisie (Fnaca) défend quant à elle la date anniversaire du cessez-le-feu du 19 mars 1962 pour rendre hommage aux 30000 soldats français, «pour la plupart des appelés», tombés en Afrique du nord.

La polémique prendra fin lorsque les mémoires humaines capables d'évoquer cette guerre inutile et meurtrière, auront disparu. Mais ça occupe les vivants de penser aux Morts!

Mais les dates des «cessez le feu» ou des inaugurations de monuments commémoratifs, ne marquent pas la fin d'hostilités et de leurs conséquences.

Il me souvient, dans mon enfance, de tous ces mutilés, estropiés, gueules cassées, unijambistes, gazés à l'ypérite, qui continuaient des années après, dans une souffrance incessante, à vivre «Leur Guerre» de 1914-18. Pendant combien d'années?

Mais voilà que le comble de la stupidité vient d'être atteint, ces jours derniers.

Un pauvre bougre fusillé «pour l'exemple» en 14-18 vient d'être... réhabilité!

Alors 19 mars ou 5 décembre, peu importe. Les guerres ne cessent pas le jour où les Etats-Majors décident que les armes doivent se taire!
...Lire la suitePar : profil expiré le : 10/11/2012 à 14h09
Ainsi donc, le 19 mars, nous fêterons le retour au pays de nos soldats défaits par un peuple ayant choisi son indépendance.
Voilà donc une belle occasion de commémorer une victoire de nos  adversaires et une défaite de nos troupes. .
Du jamais vu !
signaler au modérateur
Voter:
Perdreau

Est-ce que vous mesurez bien la gravité de ce que vous dites: «nos soldats défaits par un peuple ayant choisi son indépendance.»

Les Algériens nous ont chassé d'un territoire qui était leur Patrie et que nous avons injustement «conquis» au 19ème siècle. Autrement dit ils ont récupéré ce qui était à eux et que nous leur avions volé!

Prenez vous en plutôt à nos «glorieux colonisateurs», responsables initiaux de cette situation honteuse et ignominieuse et méditez ceci:

«« Le bilan de la guerre, presque ininterrompue entre 1830 et 1872, souligne son extrême violence ; il permet de prendre la mesure des massacres et des ravages commis par l'armée d'Afrique. En l'espace de quarante-deux ans, la population globale de l'Algérie est en effet passée de 3 millions d'habitants environ à 2.125.000, soit une perte de 875.000 personnes, civiles pour l'essentiel [...] Le déclin démographique de l'« élément arabe » était considéré comme bénéfique sur le plan social et politique, car il réduisait avantageusement le déséquilibre numérique entre les « indigènes » et les colons91. »

Notre victoire eût été de prendre conscience un peu plus tôt de la nécessité absolue de rendre de que nous avions pris et d'éviter ainsi la «guerre d'Algérie» de 1952 à 1962, et les milliers de victimes des deux camps!

Et nous n'en serions pas à chipoter sur des dates de commémoration qui ne sont pas des dates très honorables pour notre Pays!
signaler au modérateur
Voter:
Ainsi donc, le 19 mars, nous fêterons le retour au pays de nos soldats défaits par un peuple ayant choisi son indépendance.
Voilà donc une belle occasion de commémorer une victoire de nos  adversaires et une défaite de nos troupes. .
Du jamais vu !
...Lire la suitePar : profil expiré le : 10/11/2012 à 14h47
saperlotte
perdez pas vot' temps avec un affidé de nos ennemis de l'intérieur !!
notre triste président, adepte de la repentance, n'est plus à une cagade près en vérité !!!
laissez donc notre psittacidé pérorer et salir notre vieux pays, c'est sans intérêt
évidemment
hub'
signaler au modérateur
Voter:
Perdreau

Est-ce que vous mesurez bien la gravité de ce que vous dites: «nos soldats défaits par un peuple ayant choisi son indépendance.»

Les Algériens nous ont chassé d'un territoire qui était leur Patrie et que nous avons injustement «conquis» au 19ème siècle. Autrement dit ils ont récupéré ce qui était à eux et que nous leur avions volé!

Prenez vous en plutôt à nos «glorieux colonisateurs», responsables initiaux de cette situation honteuse et ignominieuse et méditez ceci:

«« Le bilan de la guerre, presque ininterrompue entre 1830 et 1872, souligne son extrême violence ; il permet de prendre la mesure des massacres et des ravages commis par l'armée d'Afrique. En l'espace de quarante-deux ans, la population globale de l'Algérie est en effet passée de 3 millions d'habitants environ à 2.125.000, soit une perte de 875.000 personnes, civiles pour l'essentiel [...] Le déclin démographique de l'« élément arabe » était considéré comme bénéfique sur le plan social et politique, car il réduisait avantageusement le déséquilibre numérique entre les « indigènes » et les colons91. »

Notre victoire eût été de prendre conscience un peu plus tôt de la nécessité absolue de rendre de que nous avions pris et d'éviter ainsi la «guerre d'Algérie» de 1952 à 1962, et les milliers de victimes des deux camps!

Et nous n'en serions pas à chipoter sur des dates de commémoration qui ne sont pas des dates très honorables pour notre Pays!
...Lire la suitePar : profil expiré le : 10/11/2012 à 16h12
La guerre d'Algérie à commencé en 1954. la première opération du FLN eut le er novembre 1954 se solda par l'excution de deux jeunes instituteurs venant de france pour prendre leur premier poste d'enseignant.

La france aurait du entammer le processus de l'indépendance depuis la fin de la guerre en 1945.

Il était patent que les algériens souhaitaient pouvoir agir pour eux même. Plusieurs fois il fut proposer de modifier le statuts des algériens pour en faire des français à part entière. Les lobbyes pieds noirs se dresserent à chque fois contre ce projet alors qu'il ne comptaient qu'un peu plus de 1 millions de personnes, face au nombre croissant des Algériens.

Il eu fallut passer en force, un point c'est tout.

Les rapatriés nous font depuis une belle retournelle sur leur pays perdu. Ils n'étaient même pas invités sur ce sol et beaucoup n'avaient même pas la nationalité Française. C'est eux de battre leur coulpe, ils sont responsable de ces évènement et ce sont nos gamins de 20 ans qui sont allés se faire tuer pour une cause impossible et fausse. Pour ménager les intérêts de quelque uns cette affaire fit des milliers de morts.

Déplorable.
signaler au modérateur
Voter:
Contrairement aux idées reçues, beaucoup considère que la colonisation a été un boulet financier, humain et moral pour la France. Relire la polémique Clémenceau / Ferry (Jules, pas Luc) sur la politique coloniale a l'assemblée en 1885. (réédité par Jean-Noël Jeanneney ces temps-ci)
signaler au modérateur
Voter:
Au Nobliau

Vous avez le privilège de salir deux Pays: le Luxo et le Mien. Vore situation est trouble vous êtes obligé de partager votre «patriotisme» en deux moitiés! Moi j'aime mon Pays à 100%, et je reconnais ses erreurs, notamment la colonisation!

Il est vrai que dans votre confetti Luxembourgeois vous avez le privilège de n'avoir colonisé personne et ses titres de gloire sont limités!

En plus de vos autres travers vous avez la fibre colonialiste. C'est évidemment la plus grave!

Vous n'avez pas pu éviter «psittacidé» Il est vrai que c'est une sorte de signature;.. comme l'Aberlour.

Mais pour ce qui est de la logorrhée verbale des perroquets, vous n'avez rien à m'envier! Peut-être est-ce un point commun entre nous! Le seul j'espère!
signaler au modérateur
Voter:
Vous baissez mon bon De Montcalm! C'est bien ce que j'ai toujours pensé de vous: vos reparties sont des ritournelles sarcastiques, pas des arguments!
signaler au modérateur
Voter:
Puisqu'on en est à se chicaner sur une date,et ,qu'il faut faire dans la repentance,je propose de remplacer la cérémonie commémorative du 18 juin 1940,par une cérémonie commémorant la défaite de Waterloo,18 juin 1815........
signaler au modérateur
Voter:
Perdreau

Est-ce que vous mesurez bien la gravité de ce que vous dites: «nos soldats défaits par un peuple ayant choisi son indépendance.»

Les Algériens nous ont chassé d'un territoire qui était leur Patrie et que nous avons injustement «conquis» au 19ème siècle. Autrement dit ils ont récupéré ce qui était à eux et que nous leur avions volé!

Prenez vous en plutôt à nos «glorieux colonisateurs», responsables initiaux de cette situation honteuse et ignominieuse et méditez ceci:

«« Le bilan de la guerre, presque ininterrompue entre 1830 et 1872, souligne son extrême violence ; il permet de prendre la mesure des massacres et des ravages commis par l'armée d'Afrique. En l'espace de quarante-deux ans, la population globale de l'Algérie est en effet passée de 3 millions d'habitants environ à 2.125.000, soit une perte de 875.000 personnes, civiles pour l'essentiel [...] Le déclin démographique de l'« élément arabe » était considéré comme bénéfique sur le plan social et politique, car il réduisait avantageusement le déséquilibre numérique entre les « indigènes » et les colons91. »

Notre victoire eût été de prendre conscience un peu plus tôt de la nécessité absolue de rendre de que nous avions pris et d'éviter ainsi la «guerre d'Algérie» de 1952 à 1962, et les milliers de victimes des deux camps!

Et nous n'en serions pas à chipoter sur des dates de commémoration qui ne sont pas des dates très honorables pour notre Pays!
...Lire la suitePar : profil expiré le : 10/11/2012 à 16h12
et Hop, Loriot passe sous silence les ottomans, ben oui normal, une affaire de couleur sans doute...
signaler au modérateur
Voter:
Loriot,

L'histoire du monde est remplie de conquètes, de colonisations, etc.

Néanderthal a dû s'effacer devant le conquérant homo sapiens.
lLs arabes peuplant l'Algérie sont les descendants de colonisateurs de cette contrée il y a plusieurs siècles au dépend de peuplades qui occupaient cette terre avant eux. De la même façon que ces mêmes arabes sont en train de coloniser la France métropolitaine en dépouillant peu à peu les primo occupants de  leur culture. Ils auraient d'ailleurs bien tort de ne pas le faire puisqu'une partie de ces occupants les encouraget  à le faire.
Je ne veux pas entrer dans une discussion sans fin sur les méfaits ou les bienfaits des colonisations.
"le sang sèche vite en entrant dans l'histoire" dit Jean Ferrat peu être que la mémoire reste vivace un peu plus longtemps.
Cependant, dans cette affaire, il est clair que , dès lors qu'il y a eu guerre, il y a eu un vainqueur et un vaincu.
Qu'on se félicite ou qu'on déplore les conditions de la  fin de ce conflit, on ne peut pas nier que le prestige de la France n'en est pas sorti grandi.
C'est la raison pour laquelle je ne comprends pas cet acharnement, cette volonté farouche d'humilier la France en glorifiant cette date du 19 mars qui reste une date d'une défaite. 
La gauche tiers mondiste semble prendre du plaisir à se mortifer.
Qu'on utilise ou pas de la vaseline, ou qu'on y prenne ou pas du plaisir, une sodomie reste une sodomie!
signaler au modérateur
Voter:
 
 
 
 

Publier sur:

nouveau lecture seule humeur du sujet recommandé par Orange
Pour participer aux forums Orange

Vous devez être identifié et posséder un pseudo